Artistes associés

Marianne Salmon, comédienne – assistante dramaturgique et plasticienne

Diplômée de lʼInstitut dʼEtudes Politiques de Lyon et titulaire dʼun Master Recherche en Histoire Contemporaine à Lyon 2, elle voit progressivement son désir de théâtre se substituer à son projet initial de recherches universitaires. Elle a tout d’abord assumé des fonctions d’administratrice et de chargée de la production-communication dans diverses compagnies, festivals et lieux de résidence en Région Rhône-Alpes. Depuis plus de 15 ans, elle est assistante à la mise en scène et comédienne au sein de la compagnie Troisième Rêve Théâtre (en Isère) qu’elle codirige avec le metteur en scène Michel Tallaron. Parallèlement, elle a suivi diverses formations à la pratique vocale auprès de Myriam Djemour à la Comédie de Saint Etienne, et en danse contemporaine auprès des danseurs de la Compagnie Maguy Marin (Ramdam), avec les chorégraphes Delphine Gaud ou Ephia Gburek. Elle exerce parallèlement la thérapie manuelle crânio-sacrée – méthode Poyet dont elle est diplômée et se forme en ostéopathie biodynamique ainsi quʼen BMC (Body-mind-centering®), afin d’approfondir les passerelles entre connaissance anatomique du corps et pratique de la présence scénique et de lʼexpressivité artistique. Elle accompagne comme plasticienne certaines créations de la compagnie, et réalise régulièrement des expositions et installations qui proposent un autre regard sur le travail théâtral et les textes poétiques.

Laurent Bastide, comédien, marionnettiste et manipulateur d’objets

Après le conservatoire d’art dramatique de Lyon, il travaille pendant plus de 15 ans avec la Compagnie Turak Théâtre, théâtre d’objets et de marionnettes contemporaines. Il y est comédien, manipulateur d’objets et assistant Metteur en Scène de Michel Laubu. Connu pour son travail de recherche autour de l’objet, le Turak fait se rencontrer les formes « marionnettiques« , le théâtre gestuel et l’exploration plastique. Cette poésie bricolée se situe au carrefour de la danse, du théâtre gestuel et des arts plastiques.  Laurent Bastide a aussi participé à des créations avec Stéphane Hillel, Jean Paul Lucet et depuis 2010, il travaille régulièrement avec Michel Tallaron. Il met également en scène des spectacles jeune public et des spectacles de rue.

Benoît Cancoin, musicien, compositeur, improvisateur

Après des études classiques (médaille d’or de contrebasse), la pratique de la musique contemporaine et une grande fréquentation des scènes jazz, Benoît Cancoin allie son goût de l’improvisation et des sons contemporains dans une recherche qui l’amène à concentrer son travail sur la « matière sonore », les « frottements sensoriels sonores »… Parallèlement aux concerts de musique pure qui l’amènent à jouer dans toute l’Europe, il développe ses explorations au contact des autres langages artistiques que sont la danse, les mots, la peinture. La posture artistique qu’il entend le plus pratiquer est l’improvisation. Basée sur la découverte, la rencontre, la prise en compte de l’environnement, cette posture est celle qui lui permet de continuer à vivre son aventure artistique, de construire le monde de ses actions artistiques en réaction au monde qui se développe autour de nous. « J’ai parcouru (et parcours encore plus ou moins occasionnellement) avec passion, les mondes du classique, du jazz, de la musique contemporaine. Puis s’est ouvert à moi le monde des sons, le « monde des bruits », monde d’émotion, de beauté, de dureté, d’espoirs, monde qui me surprend encore après pas mal d’années maintenant… et pour le parcourir mon véhicule préféré est l’improvisation (mais pas que)… » Benoit Cancoin est membre du Collectif Ishtar, du Quatuor Brac et d’autres…

Alexis Ciesla, musicien compositeur et clarinettiste

Alexis Ciesla étudie à Lyon Genève et Paris où il obtient ses premiers prix en clarinette et clarinette basse. Il participe, en parallèle, en temps que clarinettiste soliste, à l’Orchestre Mondial des Jeunesses Musicales et à l’Orchestre Français des Jeunes. Attiré par la pédagogie, il obtient le Diplôme d’Etat ainsi que le Certificat d’Aptitudes aux fonctions de professeur de clarinette. Il enseigne au Conservatoire de Musique de Saint-Priest (69) et intervient sur des projets innovants en relation avec l’improvisation, les arts plastiques, la musique électroacoustique, la danse, la musique de rue… L’attrait pour les musiques improvisées et traditionnelles le conduit à fonder le « Doumka Clarinet Ensemble » avec lequel il crée, en collaboration avec le percussionniste Youval Micenmacher des spectacles tels que « L’Indien de la mer rouge » le « Ciné-concert Dulac »… participe à de nombreux festivals « Banlieues Bleues » « 38èmes Rugissants »… donne des concerts en France, au Maroc, en Allemagne… et enregistre quatre albums « Autour des Musiques d’Europe Orientale et yiddish » « Café Rembrandt » (Enja Records / Harmonia Mundi) « La coquille et le Clergyman » (Radio-France / Collection Signature / Harmonia Mundi) « Afar » (Enja Records / Harmonia Mundi). Il collabore également avec la compagnie  » L’Air de Rien  » sur les albums « Papillonnages » « Bruicollages » (chanson pour enfant ), ABC D’Airs du jardin et « Le P’tit Roi Benoit » chanson pour enfant ), la chanteuse grecque Elisa Vellianiti sur l’album « Voleur de secrets », l’Ecole du Spectateur du Creusot, la compagnie théâtrale Michel Tallaron, les ciné-concert au Musée d’Orsay avec Youval Micenmacher et Josef Ciesla (plasticien) pour l’album « interrogations »… Il a composé une « klezmer suite » pour ensemble de clarinettes ou saxophones, plusieurs quatuors, des pièces pour clarinette (ou saxophone) et piano…pour les éditions « Advance Music ».

Sophie Engel, comédienne

D’abord formée au Conservatoire Camille Saint-Saëns sous la direction de Marc Ernotte, Sophie Engel intègre ensuite l’ ENSATT, Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre, où elle suit entre autres les enseignements de Guillaume Lévèque, Agnès Dewitte, Magali Chabroud, Olivier Maurin et Joseph Fioramente. A l’ENSATT elle joue dans Circus Havel mis en scène par Vladimir Moravek, Loin de Corpus Christi mis en scène par Anne Théron, Le Grand Ensemble 1 et 2 mis en scène par Philippe Delaigue et Indécences mis en scène par Frank Vercruyssen. Depuis sa sortie elle a joué, sous la direction de Simone Audemars (Théâtre du Châtelard, Ferney-Voltaire) et joue Héléna dans Le Songe d’une nuit d’été mis en scène par Jacques Martial (scène conventionnée de Kokolampoe, Guyane ; Théâtre Paris-Villette ; L’Artchipel, Guadeloupe). Par ailleurs elle participe aux projets des collectifs Premières Fontes, La Grande Tablée ainsi qu’aux performances du collectif Bim. Avec Michel Tallaron, elle a participé à plusieurs Lectures Fluviales dans le cadre de la résidence au Musée Départemental Arles Antique. Elle travaille aujourd’hui comme dramaturge dans la troupe permanente de Ludovic Lagarde à la Comédie de Reims.


Anouck Genthon, musicienne, violoniste

Musicienne curieuse, violoniste de musiques singulières et ethnomusicologue, Anouck Genthon s’intéresse au sonore et à la qualité de présence à l’écoute. Jouant dans des contextes variées à la croisée des musiques improvisée, expérimentale et contemporaine, elle aime à s’engager dans des formes de recherche transversales pouvant être liées à la poésie sonore comme au théâtre ou à la danse. De formation classique (ENM Villeurbanne / CNR Grenoble & Lyon), elle a eu l’occasion de travailler spécifiquement l’improvisation sonore avec Jacques Demierre, Barre Phillips, Okkyung Lee et Alfred Zimmerlin. Active dans différents projets, tant en France qu’en Suisse, elle prend part à : Insub Meta Orchestra (CH) ; Millefleurs (CH, D) ; Grand Fou Band (F) ; Grand Chahut Ensemble (F) ; Maât (F, D, A, P) ; The languages came first. The country after (CH) ; Bruisse (F) ;  Tandem (B, F, UK) ; AND (F, UK) ; Elle collabore également en duo avec Mathias Forge (F) , Pascal Battus (F) et Jacques Demierre (CH).
Elle travaille auprès de Troisième Rêve Théâtre, dans les créations Lectures Fluviales et Sapiens, ainsi qu’avec le projet SUPER GRAVE, quartet augmenté déambulatoire mené par Olivier Masson. Elle a été conviée au projet In C Lounge de l’Ensemble Vide (Arcoop, Genève, 2016) et Laborintus X (Ours Blanc & @ptt, Genève, 2016). Elle figure sur les albums : Grand Chahut Ensemble Thödol, 2015 ; Grand Fou Band, Le petit label, 2016 ; Insub Meta Orchestra,  Insub, (à paraître). Elle est également l’auteure de l’ouvrage Musique touarègue. Du symbolisme politique à une singularisation esthétique (L’Harmattan, 2012) portant sur le processus de singularisation de la musique contemporaine touarègue Ishumar au Niger. Elle fut invitée à l’occasion de cette parution à des entrevues radio pour les émissions Sur Ecoute (France Culture) et PM (Radio-Canada Première.


Béatrice Jeanningros, comédienne


Salla Lintonen, comédienne, danseuse

D’origine finlandaise, Salla Lintonen vit et travaille en France depuis 2009. En Finlande, elle intègre tout d’abord une école d’art dramatique à Helsinki en 2004, l’Université Metropolia. En Finlande elle joue dans diverses séries télévisées, notamment Sydänjää, Kotikatu et Pieni Rakkaustarina. Elle part étudier le théâtre en Angleterre à York St John University en 2008. Dès sa sortie d’école elle arrive en France où elle travaille en tant que comédienne pour le théâtre et la télévision. Elle a participé à plusieurs créations de la compagnie : Quelqu’un va venir au Théâtre de Sens en 2011 et Attends-moi à la porte de la mer au Musée de Valence et au Théâtre des Asphodèles en 2014

Thierry Renard musicien – compositeur, violoncelliste

Dès lʼâge de 7 ans, Thierry suit des études au Conservatoire National de Région de Bordeaux dans les classes de violoncelle avec Robert Bex, musique de chambre, déchiffrage, musique contemporaine et orchestre. Diplômes en poches une dizaine dʼannées plus tard, il intègre lʼorchestre du Grand-Théâtre de Bordeaux et donne plusieurs concerts de musique de chambre en Aquitaine. En 1989, désireux de découvrir et dʼapprofondir dʼautres approches artistiques, il suit à Paris pendant quelques années, les cours de théâtre dʼIsabelle Nanty au cours Florent, puis de Jean-Laurent Cochet et enfin de Jean-Paul Denizon avec qui il découvre lʼapproche théâtrale de Peter Brook. À cette même époque et pendant une quinzaine dʼannées, il mène avec Catherine Braslavsky, des recherches musicales qui mêlent improvisation et répertoires des musiques du monde et du moyen-âge. Il aborde alors le chant et les percussions. Ils se produiront en concerts à plusieurs reprises dans toute la France et Thierry participera à lʼenregistrement de 5 CDs composés par Catherine, produits chez Jade et Al Sur – Média 7. Depuis, Thierry poursuit sa recherche dans le domaine de lʼimprovisation spontanée au violoncelle. Peu à peu il approfondit une source dʼinspiration sʼarticulant entre lʼesprit classique et contemporain occidental et les musiques traditionnelles du monde.

Loïc RISSER, comédien